Une rose de trop pour Marceline — News from Ibonoco

Les roses de Saadi J’ai voulu ce matin te rapporter des roses ; Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes Que les noeuds trop serrés n’ont pu les contenir. Les noeuds ont éclaté. Les roses envolées Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées. Elles ont suivi l’eau pour […]

via Une rose de trop pour Marceline — News from Ibonoco

Z E N

Voyageur, il n’y a pas de chemin, Les chemins sont fait par la marche. Atono Machado Zen questions,  Robert Allen, p. 101 Illustrations André Sollier