Du livre de Ruth Fishel , S’aimer un jour à là fois.

« Aujourd’hui, je sais que je ne peux pas contrôler les marées.  Je peux seulement suivre le courant.

 Aujourd’hui, je peux apprendre à flotter à la surface et à me laisser légèrement et joyeusement par la vie.

 Lorsque je lutte et que j’essaie d’organiser l’Atlantique selon mes critères, je coule.  Si je faiblis, si je me débats,

 si je ronchonne et rouspète, je coule.  Mais si je me laisse porter et si je flotte, j’émerge alors complètement. »

 

Marie Stilkind

AUJOURD’HUI, JE CHOISIS DE SUIVRE LE COURANT.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s