Manger une mandarine

Je me souviens que la première fois que nous avons voyagé ensemble aux Etats-Unis, Jim et moi, il y a bien des années, nous nous sommes assis sous un arbre pour partager une mandarine.  Il a commencé à parler de nos projets futurs. -chaque fois que nous avions de nouvelles idées, Jim, inspiré et séduit, devenait tellement absorbé qu’il perdait totalement contact avec la situation présente.- Il a englouti un quartier de mandarine et, avant même de le mâcher, s’est apprêté à en engloutir un second.  Il ne savait même pas qu’il était en train de manger une mandarine!  Tout ce que j’ai eu besoin de dire a été: <<Vous feriez peut-être mieux de manger d’abord le quartier que vous avec dans la bouche.¨>> Cette remarque a soudainement amené Jim à comprendre ce qu’il faisait.  Il n’était pas vraiment en train de manger cette mandarine.  En fait, ce qu’il mangeait, c’étaient ses projets d’avenir!

Une mandarine est composée de plusieurs quartiers. Si vous ne savez pas apprécier un seul quartier, vous ne pourrez manger une mandarine.  En revanche, si vous savez manger un seul de ses quartiers, alors vous pourrez certainement la manger toute entière.  Jim l’a compris.  Doucement, il a baissé la main et s’est concentré sur la présence du morceau qu’il avait déjà dans la bouche.  Il l’a mâcher avec attention avant de se saisir d’un autre quartier.

Extrait du livre de:  Thich Nhat Hanh, Le Miracle de la pleine conscience.

Manuel pratique de méditation.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Manger une mandarine »

  1. je n’ai pas eu de notification de ce billet, je suis venue pour voir si il y avait des nouveautés pourtant je me suis inscrite, mince, alors, faut que je fasse un essai encore
    est ce que toi tu recois mes avis de nouveaux billets ?

  2. bon cela devrait fonctionner, ok, je vais voir, si tu vois que je me manifeste pas, dis moi,
    bon j’ai donc lu le texte qui est tres phylosophique, et c’est vrai quelques fois nous allons trop vite sans apprecier les choses et sans se rendre compte du bonheur que nous avons,

    1. Merci, il y a plein de beaux passages dans les livres de ce moine vietnamien. J’en mettrai d’autres… 🙂
      Les livres de Thich Nhat Hank et la méditation m’aide à apprécier de plus en plus le moment présent.

      Merci de ta visite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s