« When you refrain from habitual thoughts and behavior, the uncomfortable feelings
will still be there. They don’t magically disappear. Over the years, I’ve come to
call resting with the discomfort « the detox period, »
because when you don’t act on your habitual patterns, it’s like giving up an addiction.
You’re left with the feelings you were trying to escape. The practice is to make
a wholehearted relationship with that. « 

Publicités

2 réflexions au sujet de «  »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s